Comme à chaque année, lors des mois d'été, de mai à juillet environ, nous observons une pénurie considérable de camions sur la côte est américaine, s'étendant de la Pennsylvannie à la Floride. En effet, alors que plusieurs transporteurs orientent leurs activités vers ces fruits durant la période estivale, on note un important débalancement au niveau de la disponibilité pour les ramassages de marchandises dites générales. Ainsi, cette insuffisance a pour effet de fraire grimper les prix de transport, suivant la loi de l'offre et la demande.

Importateurs: prévoyez alors vos cueillettes en conséquence afin d'éviter les mauvaises surprises et des délais dans vos livraisons.

 

Et puisqu'on est dans le vif du sujet, voici quelques faits sur les melons : 

Le melon d'eau est le fruit hydratant par excellence. En effet, il contient environ de 92% à 95% de son poids en eau. Il est donc d'une grande utilité dans les pays chauds lorsque l'eau vient à manquer ou encore, lorsqu'elle est trop polluée pour la consommation. Ce n'est pas parcequ'il est constitué de beaucoup d'eau qu'il est moins nourrissant pour autant ! Il contient, entres autres, des quantités appéciables de vitamine C, potassium et lycopène, un puissant antioxydant (lire: lycopène).   La Chine, la Turquie, l'Iran et les États-Unis sont les quatre principaux producteurs. Certaines variétés peuvent pousser dans un climat tempéré comme le nôtre, on le retrouve donc dans nos épiceries du début août à la mi-septembre.

On explique que les melons seraient plus nutritifs à la température de la pièce puisque ses teneurs en lycopène et en bêta carotène y sont décuplées.

Et, en terminant, avant de se régaler, certaines précautions doivent être prises afin d'évtier l'introduction de bactéries à l'intérieur du fruit. En effet, les melons peuvent être contaminés à tout moment par des bactéries entre leur développement jusqu'à leur arrivée dans votre assiette:

  • se laver les mains à l'eau froide et au savon après la manipulation d'un melon
  • bien frotter la surface du melon à l'eau chaude à l'aide d'une brosse à légumes avant de couper un melon afin d'éliminer les bactéries du sol
  • laver à l'eau chaude et au savon tout ustensile de cuisine ayant été en contact avec le fruit  

 

 Bonne dégustation !